DOCUMENTATION OFFICIELLE (+VIDEOS)

Blog

JE VAIS ME BATTRE
ALBERT CASALS
SENSIBILISATION
SENSIBILISATION

Le cirque du papillon
Vidéo contre le racisme : Cyrano


 

Vidéo contre le racisme : Pimprinelle


 

Vidéo contre le racisme : Maman regarde

Handicap

 

 Environ 80 millions de citoyens de l’Union européenne souffrent d’un handicap. Les personnes handicapées sont en mesure d’apporter une énorme contribution à la société européenne, mais se heurtent souvent à des obstacles qui les en empêchent.

Si certains États membres de l’UE ont réussi à éliminer les obstacles qui entravent la pleine participation des personnes handicapées au marché de l’emploi et à la société dans son ensemble, des difficultés subsistent dans d’autres pays. La FRA examine les domaines dans lesquels des obstacles juridiques et sociaux existent, et identifie les pratiques encourageantes introduites par certains États pour accroître l’autonomie des personnes handicapées. Elle a axé ses activités initiales sur les difficultés rencontrées par les personnes souffrant de troubles mentaux et les personnes handicapées mentales. Dans l’avenir, elle consacrera ses activités à la situation des enfants handicapés et au développement d’indicateurs sur le handicap.

Les valeurs de dignité, d’autonomie, d’égalité et d’inclusion sont des principes clés de l’Union européenne. Dans le traité de protection des droits de l’homme le plus récent de l’ONU, la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CRPD), les concepts fondamentaux d’autodétermination, de participation et d’inclusion ont été expressément liés aux personnes handicapées, à savoir « des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur participation pleine et effective à la société sur la base de l’égalité avec les autres ».

 

(Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne)

 

LGBT en Europe

 

 

 

 
 Dans de nombreux États membres de l’UE, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) sont confrontées quotidiennement à la discrimination et au harcèlement. Les préjugés et les idées fausses concernant l’homosexualité et la transsexualité alimentent aussi les attitudes et comportements intolérants envers ces personnes.

D’après les recherches menées par la FRA durant les cinq dernières années, les personnes LGBT sont confrontées à la discrimination dans tous les domaines de la vie sociale et économique. Elles sont souvent victimes d’agressions verbales et physiques et restent pour la plupart invisibles par crainte de réactions négatives. La FRA a interrogé cette année quelque 93 000 personnes LGBT, dans le cadre d’une enquête à l’échelle de l’UE destinée à découvrir les problèmes quotidiens auxquels elles sont confrontées. Cette enquête a permis de réunir des données comparables sur les expériences des personnes LGBT en matière de crimes haineux et de discrimination, et sur le niveau de connaissances qu’elles ont de leurs droits. Elle est complétée par des recherches menées parmi les fonctionnaires et les principaux prestataires de services dans le domaine de l’enseignement, de la santé et du maintien de l’ordre, afin de recenser les obstacles au plein respect des droits des personnes LGBT. Les résultats définitifs de la recherche seront publiés en mai 2013.

Les organes créés par les traités des Nations Unies ont généralement inclus l’orientation sexuelle et l’identité de genre sur les listes non limitatives des motifs de discrimination, en se fondant sur les pactes concernés des Nations Unies. À ce jour, la législation de l’UE ne protège les personnes lesbiennes, gays et bisexuelles de la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle que dans le domaine de l’emploi. Les personnes transgenres sont protégées de la discrimination fondée sur le sexe dans la mesure où cette discrimination est due à un changement de sexe (la directive de l’UE mettant en œuvre le principe de l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans l’accès à des biens et services et la fourniture de biens et services).

La Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne interdit la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle. Elle protège les personnes transgenres de la discrimination fondée sur le « sexe », conformément à la jurisprudence de la Cour de Justice de l’Union européenne.

 (Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne)

 

Showing 10 results.

File archive

Folder Number of folders # of Documents Action
Showing 0 results.