Mythes, légendes et superstices de nos régions

Wiki

FrontPage

La légende du Mont Gaïna (28 May 2012 14:17 By Blaga Corina)
La Grotte du Glacier de Scărişoara (25 April 2012 13:47 By Salcie Oana-Claudia)
Photos de la Normandie mystérieuse (11 October 2012 07:55 By Evelyne Paquetet ses élèves)
Légendes médiévales de Normandie (20 October 2012 10:48 By Evelyne Paquetet ses élèves)
Photos de la Normandie mystérieuse (11 octobre 2012 07:55): les élèves de Fécamp ont pris des photographies évoquant pour eux la Normandie mystérieuse, ce qui leur a servi de support pour écrire des récits.
Réactions des élèves français autour de deux textes consultables en ligne :
« Horla » de Guy de Maupassant et
La Légende de Saint Julien l’Hospitalier 
Cathédrale Notre-Dame de Rouen : Vitrail de Saint Julien l'Hospitalier (fichier joint)
Rouen au Moyen-Age et à la Renaissance. Atelier d’écriture, seconde C: diaporama  créé par les élèves français (fichier joint)

 

 

 

 

 

0 Attachments
927 Views
Blog
Blogs »
Réactions d'élèves normands autour du "Horla" de Guy de Maupassant

Cette nouvelle fantastique (que vous pouvez lire en ligne ici: Lisez le texte intégral en ligne ici : http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre2590.html#page_1) se déroule en Normandie, en bord de Seine et au Mont Saint-Michel.L'auteur, Guy de Maupassant, est d'origine normande. 

Vous trouverez ci-dessous  les productions d'élèves:

Texte rédigé par Flore

Un homme prénommé Jean a été victime d'une épidémie de folie, cet homme a eu une fièvre atroce ou plutôt une énervement fiévreux qui a rendu son âme aussi souffrante que son corps . Il a eu un sentiment de malheur qui approchait, peut-être la mort. Son état n'a fait que s’empirer. Une nuit, il a disposé une carafe d'eau pleine sur une table, mais, peu de temps après, il se releva et la carafe a été complètement vidée. Les nuits suivantes, il a disposé plusieurs aliments mais uniquement l'eau et le lait disparaissaient. Il se sentait suivi ou espionné par quelque chose d'invisible. L'homme a compris ce qui lui arrivait au bout de trois mois. Il décida donc de tuer cet être invisible. Il l'a enfermé dans sa demeure blanche et en s'échappant, il reversa l'huile de ses lampes sur le tapis et mit le feu. Il est allé se cacher au fond de son jardin, mais un cri horrible se fit entendre. De ce fait, il courut vers le village en criant « au feu ». Ces cris sont ceux de ses deux servantes. La cause serait due à un bateau brésilien, un beau trois -mâts qui est passé sur la Seine, le 8 mai dernier. L'homme a salué le bateau, il ne sait pourquoi mais, ce geste lui a fait plaisir, une sensation de joie. Sur ce bateau, un être invisible aurait sauté du navire et se serait emparé du corps de cette victime. Cette épidémie de folie touche en ce moment la province de San Paulo.

 

Texte rédigé par Aymeric

Il y a quelques jours, un homme a été retrouvé mort dans une grange, pendu. Tout laisse à croire qu'il se serait suicidé.La raison de son suicide semble étre du fait qu'il se sentait possédé par une chose qui était en lui. C'est en tout cas ce qu'il disait dans son journal. Il parlait en effet d'une chose invisible qui, la nuit, s'introduisait dans sa chambre. Cela le terrifiait si bien qu'il ne dormait plus. Il raconte ensuite qu'il voulait s'enfuir de chez lui mais que cette chose le rattrapait et qu'elle le ramendait comme si elle le contrôlait.Il voulait faire quelque chose mais il ne pouvait pas car elle l'en empêchait. D'après cet homme, cet être invisible s'appelle un Horla et ils seraient venus (car d'après cet homme il y en aurait d'autres) pour faire des hommes leurs esclaves. Dans son journal, les enquêteurs ont pu découvrir que la maison qui avait brûlé quelques heures plus tôt avec deux domestiques à l'intérieur était en fait la sienne et qu'il avait mis le feu lui- méme à sa maison pour tuer le Horla. Il dit enssuite dans son journal que le Horla n'est peut étre pas mort et que le seul moyen d'en être sûr ,c'est de se tuer lui -méme. Simple folie de la part de cet homme ? Certains qui le connaissaient en doutent car c'était un homme intelligent et équilibré, d'aures pensent tout simplement qu'il était fou. Quoi qu'il en soit de nombreuses choses restent à éclaircir dans cette affaire afin de savoir si ce que cet homme dit est vrai ou alors s'il était tout simplement fou, ce qui semble tout de même être le cas.


Texte rédigé par Benjamin

Il y a quelques jours , un homme vivant aux alentours de Rouen s'est suicidé , peu de temps après l'incendie de sa demeure . Mais avant de mettre fin à ses jours , il a écrit une lettre dans laquelle il a écrit des choses plus que troublantes ...Il parle tout d'abord d'une maladie qui le tenait sans relâche , ensuite d'un être invisible qui aurait vécu avec lui sous son toit . Cet étrange personnage est cité à plusieurs reprises dans la lettre comme étant "l'être nouveau" , "le nouveau maître" , "l'être venu d'ailleurs" ... Mais l'auteur nous dit que cette créture se nomme le Horla . Et surtout , cette dernière contrôlait son âme ,semble-il ,et le malheureux n'avait plus de choix personnel . On apprend aussi que "l'être venu d'ailleur" se nourrissait exclusivement d'eau et de lait . Tout cela , semble , au premier abord , être l'oeuvre d'un esprit un peu trop fatigué , mais en y regardant de plus près , on peut se rendre compte les "symptômes" que présentait cet homme étaient en tout point similaires avec ceux que l'on peut trouver en ce moment à Rio de Janeiro , au Brésil . On pourrait donc supposer que cette épidémie de folie se serait propagée du Brésil jusqu'en Normandie . C'est quelque chose que l'on ne peut pas exclure , et cela expliquerait les propos quelque peu étranges de cet homme ...Ce dernier avoue d'ailleurs avoir essayé de tuer le "Horla" , mais d'après , cette créature serait insensible aux choses qui peuvent tuer les humains , cela expliquerait peut-être l'incendie de la maison qui serait en réalité volontaire . Mais malheureusement , nous sommes dans l'incapacité d'interroger les domestiques qui se trouvaient sur les lieux de l'incendie , la plupart ayant péri ou sont grièvement bléssés .
Mais nous ne sommes sûrs de rien et cette histoire de Horla reste de rester un mystère , à moins que cette "créature" ne se manifeste à nouveau ...

 

Texte rédigé par Deborah

C'est un homme qui vit à Rouen;un jour il fut pris de sensations bizarres (fièvre, malaise) et il n'arrivait plus à dormir. Il décida alors de faire un petit voyage; pendant ce voyage tout se passa bien puis quand il revint tout recommença. Il pense qu'il y a des forces qui le menacent; suite à ça il se rend au mont Saint-Michel à la rencontre d'un moine;celui ci lui raconte de vieilles légendes. Pendant la nuit il fait plusieurs expériences avec sa carafe d'eau. Il arrive à la conclusion suivante: quelqu'un vient dans sa chambre tous les soirs, et cette personne mange ses aliments et boit son eau. Il vécut plusieurs autres événements comme celui-ci avec son livre comme si quelqu'un était en train de le lire. Il baptisa cette personne " Le horla"; suite à tout cela, il fit brûler sa maison afin de le tuer.

 

 

Texte rédigé par Jordan

Le monstre des temps modernes. Un homme serait tourmenté par un être venu d'ailleurs, mais personne ne l'a jamais vu. Cette créature s'appelle le horla. En effet ,cet homme a cru devenir fou, durant quelques mois cette bête l'aurait étudié, car elle vivait avec lui jusqu'à ce que cet homme décide de mettre le feu à sa propre maison tuant du même coup ses deux domestiques qui étaient restés à l'intérieur. Le Horla boirait du lait et seulement du lait. Elle aurait pris le contrôle du corps de cet homme à plusieurs reprises pour le forcer à commettre des actions allant contre sa volonté. Cet homme dont il est question se serait rendu à divers endroits afin d'apaiser ses craintes, et à chaque fois qu'il rentrait chez lui ,la situation empirait.
Mis à part cet homme, d'autres personnes quant à elles auraient aperçu ce Horla. Mais nous ne saurons jamais ce qui s'est réellement passé, car si certaines personnes affirment qu'elles l'ont vu, nous ne détenons aucune preuve.

 

Texte rédigé par Rose-Anne

Un homme est venu à nous pour nous faire part de ce qu'il vivait , il pense que cela nous sera utile pour notre rubrique sur le surnaturel.Voici son histoire. Son histoire s'étale en tout sur 4 mois et elle commence en Mai.Tout d'abord, l'individu concerné (dont ne nous pouvons citer le nom ) était fortement toumenté, il se sentait malade , oppressé et se posait tout de même des questions sur l'invisible . Pendant ce premier mois, l'homme se sentait fievreux , il était véritablement anxieux par ce qui l'entourait , il consulta son médecin qui fit le nécéssaire pour comprendre sa situation . Il décida de partir en voyage , au Mont-Saint-Michel , où il respira la nature et prit du recul avec sa vie , il fit une visite avec un moine et ce moine lui dit une chose qui le fit refléchir il lui dit : "Es que nous voyons la cent millième partie de ce qui existe ? Tenez , voici le vent , qui est la plus grande force de la nature, qui renverse les hommes, abat les édifices , déracine les arbres , soulève la mer en montagne d'eau , détruit les falaises , et jette aux brisants , les grands navires , le vent qui tue , qui siffle , qui gémit , qui mugit , - l'avez -vous vu , et pouvez vous le voir ? " . Ces mots l'ont fait longuement réfléchir . De retour de son voyage ces tourments reviennent quelques semaines après ;il est pris par des cauchemars , puis des phenomène étrange se sont produits tout comme : après avoir remplit sa carrafe d'eau et s'être coucher il s'aperçois que celle ci est vide en se levant en pleine nuit , il fit des expériences les nuits suivantes: il mit du lait , une carafe d'eau pleine et du pain .. il s'apercut très vite que l'eau et le lait diminuaient , il s'interrogea , il se demandait s' il était devenu complétement fou ou somnambule peu-être . Il décida alors de prendre encore une fois du recul et à Paris , il y passa quelque jours , il alla voir du théâtre passa du bon temps . Il passa le 14 juillet aussi là -bas et passa voir sa chère cousine ensuite où il assista justement a un phénomène surnaturel . Un docteur etait présent , et justement étudié le surnaturel, il fit donc une démonstration d'hypnose sur sa cousine , elle devina tout en étant hypnotisée donc en l'occurrence endormie que son cousin se tenait derrière elle ce qu'il faisait ... le docteur dit alors a sa cousine de venir voir son cousin ( le loccuteur de cette histoire ) et de lui demander cinq mille franc spour son mari . Notre individu repartit tout bouleversé, toujours partagé entre le rationnel et le surnaturel il essaie de se convaincre que c'était un coup monté ou une chose dans ce genre mais cela restait toujours un mystère . Le lendemain , sa cousine venu lui rendre visite et lui demanda bien cinq mille francs, il essaya de la questionner ou de la raisonner mais elle- même resta perplexe et très pertubée par cette demande soudaine et mentit même un peu pour réussir à comprendre , il alla donc chez le docteur et lui expliqua le docteur , il revient voir sa cousine l'endormit et lui dit que son mari n'avait plus besoin de cinq mille francs et elle se réveilla ,elle avait tout oublié . Cet homme s'interrogea fortement cru devenir fou puis crut au surnaturel.Il était prisonnier sous son propre toit par cette chose qui le hantait.Il vit des objets bouger sans courant d'air .. Un jour il réussit à sortir, ce fameux jour où nous l'avons interviewé . Mais nous avons voulu aller plus loin dans les recherches, nous avons trouvé un phénomène complétement identique dans une rubrique appelée " le monde "; cela se passe au Brésil et bizarrement tout est relatif à l'histoire de ce pauvre homme . Puis nous avons appris la mort de cet homme le 11 septembre à Rouen dans l'hôtel continental après avoir mis le feu à sa propre demeure ,ses domestiques ont témoigné qu'il était devenu fou. Mais nous avons trouvés son corp accompagné d'un mot , ce mot disait qu'il sera hanté toute sa vie par le Horla ;

 

Texte rédigé par Simon

Un mystérieux suicide. Un homme de quarante-deux ans a été retrouvé pendu dans une grange près de Rouen . Ses proches ont avoué que l'homme n'allait pas bien depuis déjà quelques mois. Il aurait été possédé par un être supérieur et maléfique qui le rongeait jour et nuit . Pour être sûr de cette hypothèse, l'homme aurait laissé dans sa chambre une carafe d'eau mais , en se réveillant, l'eau aurait disparu sans raison . Ce fut la première chose inquiétante . Deuxièmement , il serait parti à Paris pendant trois semaines dans le but de se faire hypnotiser pour chasser la créature . Il n'en fut rien , bien au contraire . Il se pensa fou . Un beau jour de printemps, lorsque l'homme se promène dans le jardin de sa demeure ,il voit devant lui une rose se casser s'élever en l'air.Alors rentré chez lui, angoissé par ce qu'il vient de voir, il s'assoit dans un fauteuil pour réfléchir. C'est alors qu'il voit une page de son livre qu'il avait auparavant posé, se tourner comme si une personne était là en train de lire sans pour autant pouvoir la distinguer. Il appela cet être Le Horla . D'après nos sources , l'homme était sûr de ce qu'il avait vu et voulait voir le horla de plus près. Un soir , il l'aperçut dans son miroir ; c'est à partir de cet instant qu'Il aurait brûlé sa maison ainsi que ses servantes pour ensuite se donner la mort dans le but de détruire la créature . Simple folie de l'homme ou fait surnaturel , nous savons juste que des cas ont été aussi retrouvés au Brésil . L'homme a-t-il eu des contacts avec le Brésil?

 

Texte rédigé par Léa

L'horrible drame du "Horla". Ce drame s'est déroulé en bord de Seine le 10 Septembre dernier.
Un homme frappé par la démence contagieuse de Rio de Janeiro au Brésil (dévoilé par nos confrères du Monde Scientifique dans leur édition du 19 août dernier) a commis un acte de folie causant la mort de deux femmes qui ont péri sous les flammes de la maison de celui-ci. L'homme a déclaré vouloir causer un incendie pour tuer "ce corps d'esprit, cette être invisible, ce dictateur" et pour mettre fin au calvaire qui disait subire depuis quelques mois qui se composait d'hallucinations répétés et des troubles que M. le professeur Don Perdro Henriquez interrogé qualifie de mentaux. Selon des sources proches de l'assassin, il aurait été touché par cette folie lorsqu'un voyage en bateau sur la seine ou il aurait apercu un voillier venant du Brésil et donc à forte chance porteur de la Bactérie hallucinogène. Les différents médecins se concertent encore aujourd'hui pour trouver un remède à cette maladie pour éviter un pendémie rapide. L'homme encore malade et délirant a été hospistalisé. L'affaire fait donc débat au près des magistrats et des différents docteurs réfractaires à un procès en exposant l'argument que l'homme était et est encore malade et qu'il n'a pas agi sous l'impulsion mais sous la bactérie hallucinogène ainsi il n'était pas en possession de ses moyens. La justice ou la science ? Une réunion se déroulant au palais de Justice à Paris le 17 Septembre prochain nous donnera la réponse à cette question.
Si vous subissez des hallucinations, si vous vous sentez possédés, gouvernés, poursuivie ou si l'un de vos proches en est victime, faites- en part à votre médecin généraliste dans les plus brefs délais.

 

Texte rédigé par Laura C

Un jour de mai, le narrateur éprouve le besoin de relater son existence par le biais d'un journal. Etendu dans l'herbe, il contemple la nature printanière et la maison dans laquelle il a grandi. Il admire le cours ondoyant de la Seine et le passage d'un superbe trois-mâts brésilien. Quelques jours plus tard, il se réveille souffrant et médite sur les influences mystérieuses qui peuvent altérer l'état physique et moral de l'homme. Il passe d'une humeur enjouée à un sentiment de nervosité et de désolation, accompagné de forte fièvre. Au fil des semaines, ce malaise apparemment anodin semble s'empirer. La fièvre monte, mais le médecin ne décèle aucun symptôme alarmant. Pourtant, le narrateur en vient à éprouver le besoin de s'enfermer dans sa chambre, sans pour autant en ressentir une quelconque sécurité : une fois les verrous poussés naît une crainte diffuse de se coucher. Les hallucinations d'un homme obsédé par la mystérieuse présence d'un être surnaturel auquel il donne le nom de "Horla". Ce Horla serait une sorte d'"incube", qui posséderait toutefois un corps, fait d'une matière invisible et impalpable lui permettant d'échapper à toute investigation des sens. Cet être surnaturel est capable de raisonnement, tout comme les hommes : c'est en fait une manière de surhomme qui s'empare du premier venu, lui impose sa propre volonté, jusqu'à en faire son esclave et absorbe, à son bénéfice, toute l'énergie vitale de sa victime...

 

Texte rédigé par Dubuc Laura - Valentina 2nd D

Le Horla Guy de Maupassant. Journal Le Monde Scientifique. La Raison du Fou

Hier , 10 Septembre 1887 un homme , un Rouennais a mis le feu à sa demeure en y laissant périr les domestiques et les animaux . Ce même homme était venu me voir quelques jours plus tôt pour me parler de faits étranges . Il était confus dans ses propos et avait mentionné plusieurs noms de praticiens comme le docteur Parent spécialiste des maladies nerveuses et le professeur Don Pédro Henriquez (dont nous avons déjà parlé dans un article portant sur l'épidémie de folie se produisant à Rio de Janeiro ) . La Folie , voilà de quoi souffre cet homme . Durant notre entrevue , je l'ai écouté d'une oreille distraite . Il me parlait de cet être , cette chose qui le hantait et à qui il avait même donné un nom : " Le Horla" . " Le Horla disait-il , ne se manifestait plus mais il le sentait près de lui l'épiant , le regardant , le pénètrant , le dominant et plus redoutable en se cachant ainsi qu'il signalait par des phénomènes surnaturels sa présence invisible et constante " . Chers lecteurs , il y a quelques jours je ne me serais jamais vu prendre au sérieux les propos d'un fou . Mais , désormais tous les grands médecins se posent des questions . Alors , malgré un drame qui a fait de nombreuses victimes , le cas de cet homme nous fera faire des progrès dans l'univers psychique de l'être humain .

 

Texte rédigé par Pauline.

Un fou met le feu à sa maison ! Hier au soir un homme âgé de 42 ans a volontairement mis le feu à sa maison. Celui-ci expliqua son acte par la présence d'un être maléfique habitant sa demeure et le suivant partout. Il expliqua son histoire, quelque peu farfelue, au commissariat ; il expliqua qu'un jour il fut pris de malaises et de sensations étranges qui lui fit penser qu'il n'était pas seul, comme un soir où il s'endormi en laissant une carafe pleine à côté de lui, le matin, celle ci était vide. Il était persuadé que personne ne pouvait pénétrer dans sa chambre et pensa donc qu'il était fou. Il tenta d'aller se guérir auprès d'un moine au Mont- Saint- Michel, mais en rentrant chez lui la « réalité » le rattrape, les mêmes choses lui arrivent, comme un soir où il dispose des aliments autour de son lit et à son réveil ils n'y sont plus. Mais il retourne à Paris où il participe à des séances d'hypnose en se demandant si l'invisible existe. Lorsqu'un jour dans son jardin, il lit un livre et la page se tourne d'elle- même, il se dit alors que « l'être invisible » est tout près de lui;c'est à ce moment qu'il le baptise « le Horla ». Il raconte ensuite qu'un jour, il se regardait dans un miroir mais ne vit pas son reflet. Il se renseigna et apprit que le Brésil était touché par une vague de folie, se rappelant avoir vu un bateau brésilien accoster près de la Seine il crut que sa folie était contagieuse et qu'il l'avait attrapée, la transmettant à ses domestiques par la même occasion. Il compte alors son acte, voulant en finir avec sa folie il enferme le Horla dans sa chambre et y met feu, il sort et ferme les portes pour qu'il ne s'en échappe pas. Les domestiques prisonniers périront dans l'incendie, pensant que le Horla ne pouvait périr dans cet incendie ,il se dit habité par lui.

 

Texte rédigé par d'Océane

Son corps et son âme disparaîtront-il? A ce jour Mesdames et Messieurs un effet surnaturel s'est produit. Un homme a mis fin à ses jours, nous laissant une trace de son acte. Une lettre est posée sur son lit, son lieu de torture. Sur ces faits racontés, vous pouvez aujourd'hui, vous pouvez vous faire votre propre idée, et vous laissez voguer sur votre propre avis qui peut être lavé de tout soupçon. Chaque jour, cet homme nous raconta qu'il appréhendait le moment du coucher. Cet homme vit un bateau au loin, c'était un jour de beau temps, il fut ravi de sa beauté. Après ce jour il eu quelquesproblèmes, comme des insomnies, mais ce ne fut pas le cas. Il avait des sensations étranges, comme si on l'épiait, une sorte d'étouffement. Il fit quelques voyages comme au Mont- St -Michel, croyant pouvoir se purifier, mais les faits réapparurent après quelques jours, il rentra alors chez lui, ne sachant que faire. Les nuits de sommeil furent courtes, ce démon ou Horla come il l'appelait réapparaissait chaque fois à son désespoir. Il fit quelques expériences pour savoir s'il n'était pas fou, peut-être somnambule, il ne pouvait y croire. Il savait que ce n'était pas ça, c'était un monstre, il se résolut à devoir le tuer,pensant que c'était le meilleur moyen. Il mit alors à mettre feu à sa maison, sachant que finalement que tout ça ne servait à rien et qu'il devait alorsdisparaitre de la planète terre. Y croyez-vous? C'est à tout hasard une histoire hors du commun, tous ces faits peuvent vous faire peur, mais ne s'agissait-il pas du bon Dieu ou d'un cauchemar bienveillant à votre malheur?

 

 

 

Texte rédigé par d'Amandine

Le tueur invisible. Nous avons appris ce matin la mort d'une personne et chez lui nous avons trouvé un carnet qui nous parle de la cause de sa mort. Apparemment, cet homme souffrait d'une fièvre étrange puisqu'il dit dans son carnet qu'il lui a suffi de partir un peu à l'étranger pour que cette fièvre parte. Il entendit un jour à la radio que certaines personnes habitant dans le sud de l'Amérique se plaignaient de fièvre et avaient l'impression qu'une personne les suivait et étrangement, nous apprenons qu'il était dans le même cas. Il essayera par plusieurs moyens de se débarrasser de ce "fantôme" qui le suivait partout et qui surtout l'empêchait de dormir. Un jour, il essaya de le tuer en l'enfermant dans sa chambre et en mettant feu à sa maison sauf qu'il expliqua qu'il avait oublié ses domestiques dans sa maison et fut donc obligé d'appeler du secours pour les sauver. N'ayant trouvé aucune autre solution, il décida de mettre fin à ses jours pour se débarrasser de cette personne qui lui gâchait la vie.

 

 

Texte rédigé par Claire

Folie meurtrière à Rouen.

Dans la soirée d'hier ,un homme accourt au village, paniqué, suppliant que quelqu'un vienne l'aider: sa maison est en feu, et trois personnes sont bloquées à l'intérieur. Arrivés trop tard, les pompiers n'auront pas réussi à les sauver. Mais d'où venait donc cet incendie meurtrier ? Était-il accidentel ? Il se trouve que non. Après avoir était interrogé longuement ,le maître des lieux, un vieil homme tourmenté, a fini par avouer : Voilà plusieurs mois qu'il se sentait épié par une force invisible; le Horla l'appela t-il. Cet être imaginaire se serait emparé de la maison avant de hanter l'âme du vieillard, l'empêchant d'abord de dormir avant de l'empêcher de vivre sereinement sa vie.C'est donc pour s'en débarrasser que l'homme a délibérément mis feu à sa demeure en oubliant ses domestiques bloqués à l'intérieur.

 

Texte rédigé par Zoé

La folie emporte un homme à Rouen

C'est le 10 septembre 1887 que se déroulèrent les faits. Un homme d'apparence banale, sans doute pris d'une crise de folie passagère aiguë, transforma sa demeure en bûcher, en ayant prit soin de laisser ses domestiques enfermés à l'intérieur. Pris de remords, il appela à l'aide, cependant il était trop tard. Les enquêteurs n'ont trouvé aucun survivant.
Après quelques recherches sur le coupable, les soupçons sur son instabilité mentale se précisent : il prétend en effet être la victime d'un être surnaturel nommé "Le Horla", d'où le massacre qu'il a commis. Pour se libérer de son emprise, il a préféré brûler sa maison afin de faire disparaître toute trace de son passage. Ses idées sont encore très confuses, ce qui explique sa tentative de suicide quelques heures après ses actes meutriers. Seulement des questions restent encore à élucider : était-ce le fruit de sa folie, ou dit-il l'entière vérité à ce sujet ? Le mystère persiste !

 

Texte rédigé par Salomé

Un fou criminel ou un homme victime d'événements surnaturels ? La nouvelle se répand dans tout le comté: un homme habitant à proximité de la ville de Rouen a tué ses domestiques résidant dans sa demeure, en provoquant l'incendie de celle-ci. L'explication viendrait d'un évènement étrange survenu dans la vie de cet homme; un corps étranger qui l'aurait habité, poursuivi, et contrôlé son âme .Ne pouvant le voir ni le toucher ,il voulut le détruire. Il tenta de l'enfermer dans sa chambre, et mit le feu à son habitation. Mais, il oublia les domestiques; éperdu d'horreur il essaya d'empêcher cette fin terrible qui les attendait, et provoquée, de plus, par sa propre main. Mais il n'y parvint pas. Son suicide reste un mystère. S'est-il tué à cause du remords qui le torturait ? Ou pour en finir avec cet esprit qui le tourmentait nuit et jour ? Pourtant, d'autres cas ont été signalés au Brésil, maladies psychologiques récurrentes ou phénomènes inexplicables ? Les scientifiques donneront leur opinion sur cette affaire, qui reste une énigme pour tous.

 

Texte rédigé par d'Armella

Du fantastique à la campagne

C'est une étrange histoire, digne des plus surnaturelles, qui est arrivée à un de nos habitants.
Tout commence il y a quelques mois. Alors qu'il profitait de ses vacances, il se sent malade. Malgré la prescription de médicaments par son médecin, son état s'aggrave. Il ne dort même plus à cause d'un cauchemar récurrent. Il décide de partir, afin de changer d'air. Jusqu'ici, rien d'anormal. Ce n'est que lorsqu'il revient chez lui que l'étrange se produit. Effectivement, il se rend compte que sa carafe d'eau est bue, alors qu'il dormait, et est sûr que ce n'est pas lui qui l'a bue. Il cherche une explication, et arrive à la conclusion (assez irrationelle) qu'une présence cohabite. Il s'enfuit à Paris puis revient 15 jours plus tard, et la présence se manifeste de nouveau, mais ouvertement cette fois car, selon les dires de Monsieur, un rosier se serait cassé sous ses yeux. Après des recherches, il apprend qu'il existe des créatures ayant déclaré la guerre à l'humanité ,du nom des "Horlas". Ne pouvant plus supporter cet Horla qui s'est introduit et installé chez lui, il met le feu à sa maison. Nous avons appris, il y a quelques jours, que Monsieur s'est suicidé. Aujourd'hui encore, nous n'avons aucune certitude de la mort du Horla.

 

Texte rédigé par Léna

Un immense incendie ravage une belle demeure près de Rouen , un mystère quelque peu étonnant ..





En effet ce matin , on découvre le château ravagé et son propriétaire mort d'une balle dans le crâne , L'enquête n'est pas totalement élucidée mais nous savons actuellement que c'est un suicide grâce aux traces sur l'arme . Les domestiques sont morts brûlés vifs car toutes les portes étaient fermées à clef . L'incident a sûrement été provoqué car la police a retrouvé des bidons d'huile à côté du chateau . Après avoir interrogé les villageois qui nous ont répondu que l'homme était bizarre ces derniers temps , qu'il confiait des choses étranges à son chauffeur . Une source anonyme nous a confié qu'il était revenu de chez sa soeur changé ! L'enquête avance mais l'énigme reste dure à élucider .. Suite de l'article samedi prochain .

 

 

Texte rédigé par Dimitri

Cette folie le conduira à de nombreuses actions toutes plus insensées les unes que les autres. Il en viendra même à mettre le feu à sa maison et laissera brûler vif ses domestiques. Maupassant souffrait de troubles, notamment l'impression de se voir à l'extérieur de lui, ou l'impression qu'il était étranger à la personne qu'il voyait dans le miroir. En fait le Horla est l'aboutissement d'une série de contes qui partent d'un sentiment de double puis à un être surnaturel.
Le héros habite dans un château au bord de Seine mais il va de temps en temps à Paris ou Rouen pour se distraire.L'intrigue dure environ quatre mois.
Continuellement le héros essaye de se délivrer de l'emprise du Horla. 
Il est lucide et persévérant mais il ne peut échapper à sa folie .
Dans sa quête seules les fêtes et les excursions l'aideront en lui faisant oublier ses soucis.
Au bout du compte il brûle sa maison afin de se débarrasser de son double. Il laissera même brûler ses domestiques.

 

 

Texte rédigé par Manon

Rouen: trois personnes périssent dans l'incendie d'une maison. C'est un dramatique incendie qui a coûté, hier soir dans la banlieue rouennaise, à trois personnes, trois domestiques qui logeaient dans la maison qui a complétement été ravagée par les flammes.
Il était un peu plus de vingt-deux heures lorsque, pour des raisons qui ne semblent pas encore vraiment determinées, le feu a pris au rez-de-chaussée de l'immeuble se propageant très rapidement aux étages supérieurs ainsi qu'aux mansardes où demeuraient les trois malheureux.
Acte invonlontaire, délibéré, criminel? C'est à ces questions qu'aura à répondre le propriétaire des lieux dans le cadre de l'enquête menée par la brigade de Gendarmerie de Rouen vite dépéchée sur place. D'après les premiers éléments de l'enquête, il semblerait que le maître des lieux souffrait depuis quelques mois de troubles d'angoisses, voire même de terreur. Il se sentait menacé, sous l'emprise d'un être invisible qu'il nommait le "Horla" que l'on définit comme un individu "hors du réel". Il aurait trouvé comme délivrance, comme libération que le fait d'anéantir, de tuer cet être surhumain qui lui gâchait sa vie, et hantait sa maison.

 

 

Texte rédigé par Margaux

Un homme, durant le mois de mai, s'était plaint de fortes fièvres, sans doute causées par une singulière maladie. Mais contre toute attente, son mal-être a persisté. Terrifié par l'idée de mourir et épuisé par une telle souffrance, il partit au Mont- Saint -Michel pour tenter de se soigner, début juillet. Une fois sur place, uen légère amélioration apparut. Cependant, cette torture le reprit dès son retour. Ses nuits cauchemardesques furent de plus en plus catastrophiques, il demeura hanté et appréhendait chaque nuit. Peu après son retour, il s'aperçut que sa carafe se vidait sans raison. Quelqu'un avait pu rentrer dans sa maison . Ou alors il était devenu fou à cause de son angoisse . Quelle que soit la vérité, la cause, elle, avait été trouvée. Terrorisé, il fuit sa maison quelques jours en direction de Paris. Il y célébra la fête de la république. Ce faisant, ses hallucinations ne cessèrent pas. De nombreux fait étranges se produisirent : Il accusa sa cousine de s'être fait manipuler lors de son sommeil par le médecin et il vit une fleur s'élever puis se casser instantanément. Il se sentit alors possédé et recouvert par la folie. Il resta tout de même fidèle à ses croyances et guetta alors cet étrange visiteur séjournant dans sa demeure. Ses investigations n'aboutirent pas. Jusqu'au jour où il sentit cet inconnu au dessus de ses épaules durant sa lecture. Il tomba alors brusquement, compte tenu de sa nervosité. Ereinté, il mit feu à sa maison dans un élan de stupeur, oubliant même ses domestiques. Le "Horla" n'est donc pas un être humain à part entière, mais plutôt le fruit de la mort. L'homme a été retrouvé mort ce matin, au pied de sa maison,sans doute à cause de ce mystère qu'il n'avait pas pû résoudre..

 

Texte rédigé par Victoria

Il y a quelques jours aux alentours de Rouen, un homme nommé Jean s'est suicidé. Il a apparement été victime d'une maladie. Il a eu une très grande fièvre. Cet homme n'était pas heureux et son état faisait qu'empirer. Jean se sentait suivi par quelqu'un ou bien possédé. Il disait tout cela dans son journal intime que l'on a retrouvé dans sa chambre. C'est ici qu'il disait qu'il se passait des choses étranges. A cause de cet être invisible, il lui était impossible de dormir. D'aprés lui, ce serait le Horla qui hanterait sa maison. Pour se débarrasser de cet être invisible qui l' empéchait de continuer de vivre normalement, il décida de le tuer. Il l'a donc enfermé et brûlé. Il partit de chez lui en criant dans le village qu'il y avait le feu dans sa demeure. On a découvert qu'il y avait deux autres personnes dans sa maison lors de l'incendie provoquer par lui-même. Ces deux personnes étaient ses deux servantes. Ensuite, dans son journal, il est écrit qu'il devrait se tuer lui-même pour tuer le Horla car l'incendie ne l'a peut être pas entierement tué. Nous ne savons pas si cet homme disait vrai dans son journal ou bien s'il avait des problèmes psychologiques qui le rendraient complètement fou. L'enquête ne s'arrêtera pas, il reste encore pas mal de choses à comprendre dans cette affaire car nous n'avons pas la moindre preuve que le Horla ait réellement existé.

 

Texte rédigé par Yohann

Un homme rongé donne la mort...Le 10 septembre 1887, un homme se servit de l'huile de ses lampes pour mettre la feu à son domicile. Réalisant la gravité de son acte, il chercha de l'aide, mais le feu s'était déjà propagé... Celui-ci réalisa cet acte pensant qu'il était hanté, rongé par un esprit, nommé "le Horla". Selon lui, c’était un corps transparent avec lequel il ne pouvait guère avoir de contact, qu'il parvenait à voir à travers le reflet d'un miroir. L'homme avait oublié une chose importante:ses domestiques étaient enfermés dans sa demeure, tous y ont péri... L'homme pensant ne s'être toujours pas séparé de cet esprit se donna la mort de façon à s'en libérer à jamais..."

 

Texte rédigé par Morgane

Fou et possédé ou maladie? Un homme a été retrouvé mort près de la Seine.Suite à une enquête on a découvert qu'il aurait été victime d'une maladie, venue du Brésil.Ce serait une épidémie de folie. Cet homme aurait contracté cette maladie suite au passage d'un bateau brésilien sur la Seine, près de sa maison. L'homme était connu pour sa bonne humeur, mais les premiers symptomes de la maladie se serait annoncés lorsque l'homme se serait senti triste. Il avait alors programmé un voyage au Mont -St- Michel où il se serait d'abord senti mieux, pour être pris par la suite d'une profonde mélancolie. Durant son voyage au Mont, pendant la nuit un inconnu aurait bu sa carafe d'eau. L'homme que nous appelleront George aurait alors disposé différent aliments, mais seul l'eau et le lait disparaissés. Il avait alors compris qu'il y avait une présence près de lui, cette même présence qui avait "formé" l'épidémie au Brésil. L'homme aurati eu confirmation de ses soupçons consernant cette présence lorsqu 'il a eu cette impression d'être suivi et observé. Ne pouvant supporté d'être ainsi épié, il aurait décidé de tué cette Etre Invisible, appelé le Horla. Un soir, il aurait appâté cete présence dans sa chambre avant de l'enfermer. Il serait ensuite descendu au salon où il aurait allumé un incendie( involontaire ou volontaire?). Il serait ensuite aller se cacher au fond de son jardin. Oubliant dans sa précipitation ses deux servants, il s'en serait rappellé en entendant leur cri. Descendant très vite au village ,il aurait crié "au feu" afin d'avertir les personnes. Suite à cette incendit ses deux servants auraient été tués et l'homme se serait suicidé croyant que d'autres Etres Invisibles arrivaient.

 

 


  • Comments
File archive

Showing 2 results.