Les traditions- Le tradizioni

Blog
Blogs »
Paques en Italie et en Roumanie

 

 

 

Les œufs peints en Roumanie

En Roumanie la décoration des œufs peut se faire avec de la gouache, de l’encre, de la teinture ou même des feutres. Une des techniques les plus intéressantes, technique fort répandue en Roumanie, consiste à utiliser des feuilles ou des fleurs en guise de pochoir. Par exemple, on dépose une feuille de trèfle sur un œuf qu’on place dans un vieux bas de nylon et on plonge le tout dans la teinture rouge. Quand l’œuf est sec, on décolle délicatement la feuille et on applique une couche de verni. L’effet est vraiment superbe !

Les Roumains peignent en général des œufs cuits durs qu’ils mangent après avoir cassés selon le rituel traditionnel. Par contre, plusieurs artistes vident les œufs avant de les peindre, en perçant un petit trou a chaque extrémité et en soufflant. Ceci permet de conserver les oeuvres.

 

 

Udatul (L'arrosage)

Voilà une curieuse  tradition de Pâques :  dans de nombreuses localités de la Transylvanie les jeunes hommes rendent visite a toutes les filles qui ne sont pas mariées et les arrosent avec de l'eau ou avec du parfum. A la campagne la malice des garcons les pousse jusqu'à verser un seau d'eau sur la tête des filles malchanceuses qui se promènent dans les rues! Dans les villes on préfère quand même le parfum, et, en en arrosant les filles, les garcons prononcent une sorte de poésie ou ils disent qu'ils sont venus arroser la fleur de la famille visitée pour qu'elle pousse belle et grande!

 

Le cozonac est le gâteau traditionnel des fêtes roumaines

*      1 kg de farine

*      200 g de beurre amolli ou d'huile

*      300 g de sucre en poudre

*      100 g de sucre vanillé

*      6 oeufs

*      1/2 l de lait

*      50 g de levure de boulanger

*      100 g de cerneaux de noix concassés

*      4 cuillères de cacao en poudre

Préparation de la pâte

Commencez par faire gonfler la levure dans un peu d'eau tiède. Sur une toute petite partie de la farine, ajoutez le lait très chaud, mais pas bouillant. Mélangez fortement pour éviter les grumeaux, et ajoutez la levure bien gonflée. Brassez le tout (avec les mains pour que le ménage fasse de grosses bulles en retombant dans le récipient).

Séparez ensuite les jaunes d'œuf des blancs. Ajoutez une pincée de sel dans les jaunes et battez. Ajoutez le sucre en poudre et mélangez à nouveau. Battez les blancs en neige.

Ajoutez le levain sur la reste de la farine. Mélangez à nouveau bien jusqu'à ce que le mélange soit parfaitement homogène. Versez ensuite les jaunes, la moitié des blancs et le lait.

Pétrissez bien le mélange en allant des bords vers le milieu, en ajoutant le beurre au fur et à mesure. La pâte doit parfaitement se détacher des bords. Formez alors une grosse boule et laissez reposer pendant au moins 1 heure dans un endroit chaud et sec. La pâte doit encore gonfler.

Cuisson

Enduisez ensuite vos mains de beurre, prenez des morceaux de pâte de la taille désirée et déposez-en un sur la table. Aplatissez-le un peu, versez dedans deux cuillerées du mélange de noix concassées et de cacao et rabattez les bords en tressant la pâte.

Déposez la pâte dans un moule. La pâte ne doit pas atteindre la moitié de la hauteur du moule, car elle va gonfler à la cuisson. Laissez à nouveau reposer une demi-heure et enfournez à four chaud, pendant une heure environ.

A la sortie du four, badigeonnez les cozonac avec un jaune d'œuf battu et saupoudrez de sucre tant qu'ils sont encore chauds.

Laissez ensuite refroidir.

 

 


  • Comments
File archive

Showing 3 results.